Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Témoignages de la source/Testimonies about the source

Bonjour,

 

Je suis allé visiter votre blog. Je ne sais pas si ça peut aider vos membres, mais comprendre aide à accepter et donc à tourner (enfin) la page douloureuse de l'après.

Ce type de personnalité de Gourou est souvent liée à une pathologie clairement psychotique (c'est à dire dont le malade ne peut pas - par définition - être conscient).

C'est important à comprendre, car cela signifie qu'il est SINCÈRE dans ses "délires" et dans ses montages mentaux. Or, c'est précisément cette sincérité qui explique sa capacité à convaincre. Pour un "ancien" adepte qui souhaite se reconstruire, c'est fondamental de comprendre que si on a été longtemps "grugé", ce n'est pas parce qu'on était profondément naïf. Mais parce qu'il était (pathologiquement) sincère... Le petit avertisseur du bon sens ne pouvait détecter aucun menteur, car il ne "mentait" précisément pas (dans SON esprit).

De même qu'il est sincère lorsqu'il se dit "trahi". Vous pouvez donc retirer la culpabilité qui accompagne souvent le réveil douloureux à la réalité de ce qu'est vraiment le gourou.

Au contraire, l'indignation de l'adepte n'est que plus compréhensible (et légitime) de la part de ceux qu'il entraîne précisément dans un système de valeurs basées sur le respect, l'honnêteté, la confiance. Et avec souvent une implication émotionnelle profonde, qui va parfois jusqu'à partager une relation intime. Ce partage avec le cœur (quelle qu'en soit sa forme), est tout à l'honneur de l'adepte.

Il y a une constante : plus on est proche de lui, plus le réveil est douloureux. Mais encore une fois : c'est la preuve que ces valeurs étaient fortes en vous. Et c'est donc tout à VOTRE honneur !!!

Si le réveil est aussi douloureux, c'est souvent à cause d'une confusion : parce qu'on croit (à tort) qu'on a été naïf et manipulé par un menteur en qui on avait donné toute confiance. Il est très important de comprendre que ce n'est pas le cas du tout : vous avez été trahis par une pathologie.

Celle de ce gourou est visiblement de type paranoïaque, mais il ne s'agit pas de paranoïa ! Il s'agit probablement de paraphrénie. Ce n'est pas une petite distinction anodine...
C'est également très important de le comprendre : il peut y avoir des "délires" de parano de sa part (visiblement constatés par certains adeptes), mais la paraphrénie est quelque chose de plus discret et de plus subtil. Donc de plus insidieux...

C'est d'ailleurs ce qui lui permet de nuire à répétition. Il comble ainsi le départ de ceux qui atterrissent (violemment) sur terre, par la venue des nouveaux qui ne sont témoins d'aucune crise aigües. Au contraire, ils sont pleinement sous l'influence de celui à qui ils font confiance, car ils sentent à leur tour sa sincérité.

C'est facile pour lui : il suit simplement ses mécanismes internes naturels. Sa pathologie lui donne une faculté étonnante à reconstruire la vérité. Il la réinterprète toujours avec cette certitude inébranlable (et tellement cohérente !) d'être victime de la trahison des autres. C'est pathologique parce qu'il est incapable de faire autrement. Il ne ment pas CONTRE vous. Il ment pour protéger un mode de vie qui lui permet de supporter la réalité. Il est pathologiquement incapable d'intégrer vos souffrances, car il est maladivement convaincu qu'il est resté fidèle aux valeurs qu'il prône. De l'extérieur, est un mensonge évident. De l'intérieur, c'est SA vérité sincère. Avec les dégâts qui vont avec... :-/

Les vrais gourous existent. Ils sont effectivement tournés vers le souci de rendre les autres autonomes. Et pas dépendants. Et j'aime beaucoup le témoignage tout en bas, qui insiste sur la "responsabilité" partagée du mécanisme, et l'enseignement douloureux, mais positif de ce type d'expérience.

Les valeurs qui vous animent sont effectivement à cultiver en vous-même, la seule place qui puisse servir de référence ultime. Ce que chacun de vous a fait en choisissant courageusement de briser le rêve artificiel entretenu par le gourou. Un courage et une fidélité aux valeurs nobles que ce gourou n'avait précisément pas.

Quelle belle découverte : vous avez en vous bien plus de lumière encore, que la personne que vous avez tant admiré.

Il y a de quoi être fier, justement !!!!!

 

 

Lionel

 

 

 

 

Le délire paraphrénique

 

Il est habituellement fondé sur deux composantes majeures : imagination et intuition. Le début du délire est marqué par une intuition, qui sera par la suite enrichie par l'imagination délirante. Des hallucinations initiales sont possibles, bien que plus rares. La thématique est volontiers mégalomane, romanesque, de filiation, de grandeur, parfois persécutive ; toujours riche, polymorphe, peu systématisé. Le délire reste cantonné à un secteur de la vie psychique, ce qui permet une vie sociale, professionnelle, affective. Le délire n'est pas partagé et demeure longtemps silencieux aux yeux des proches, qui ne s'alarment que lors des phases florides de la maladie. Le délire n'étant pas systématisé, l'adhésion des proches n'est rarement ou jamais obtenue (à la différence de délires très construits et cohérents, comme le délire paranoïaque) ce qui contribue à l'effet caractéristique de superposition du délire au réel, séparés de façon très étanche. L'adhésion au délire est totale, la participation affective souvent intense.

 

Les deux formes principales de la maladie

  • La paraphrénie confabulante est caractérisée par un mécanisme essentiellement imaginatif, et ce délire, dont les thèmes sont des thèmes de grandeur, s'enrichit progressivement, nourri par l'intuition, par la réalité et par l'imagination. L'enchaînement des idées se fait dans les sens des récits, ce qui rend parfois difficile la distinction des faits plausibles des fictions.

 


Voir aussi la vidéo ci-dessous qui peut vous être utile :

https://www.facebook.com/video/video.php?v=1417424633889

 

 

 

 

************

 

 

 

Je viens d'aller relire les témoignages sur le blog et c'est vraiment édifiant ! On a presqu'envie que les gens impliqués le connaissent et que tout ça explose une bonne fois. Utopique bien sûr. Ca ne ferait peut-être que les conforter dans leur dépendance et obéissance à ce charlatan. J'ai du mal à imaginer cette docilité aveugle et entêtée. Il doit  y avoir une énorme peur chez tous ces adeptes pour qu'ils continuent à se laisser humilier. En fait il y a même un côté presque fascinant si ce n'était pas si pathétique.


MClaire.

************


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Témoignages de la source/Testimonies about the source

Ce blog regroupe les témoignages d'anciens adeptes ayant participé aux séminaires "Retreat to the Source", aujourd'hui Cobaltsaffron Retreat, qui se donnent au château de M. dans le sud de la France, à San Francisco et Londres. Ce blog est simplement le dire d'un vécu parfois bouleversant, le dire, simplement pour tenter de guérir ses blessures, de mettre des mots quand il n'a pas été toujours possible de le faire, par honte, par peur. Les mots d'une mise en garde bienveillante..

Hébergé par Overblog